Luxembourg
14, boulevard Royal – L-2449 Luxembourg
 
Lundi au vendredi
8h30 à 17h00
 
Bruxelles
Chaussée de La Hulpe, 120 – 1000 Bruxelles
Gand
Rijvisschestraat 124 – 9052 Gand
 
Lundi au vendredi
8h30 à 16h30

La philanthropie est en transition ! L’arrivée d'une nouvelle génération d’acteurs, de jeunes citoyens « lambda », semble être à l’origine de changements majeurs dans ce domaine. Mais qu’est-ce que ces jeunes apportent à la philanthropie ? Réponse par Virginie Xhauflair et Elodie Dessy de HEC Liège, dans le cadre de l'étude « Ce que les jeunes apportent à la philanthropie », menée à l’initiative de la Banque de Luxembourg.

La philanthropie : plus actuelle que jamais

La philanthropie connaît un véritable renouveau depuis plus d’une décennie : elle se professionnalise et se diversifie dans ses formes. Ce qui rend la philanthropie actuelle, et de plus en plus diversifiée dans ses formes. Malgré ce dynamisme, les acteurs du monde philanthropique s’interrogent : comment étendre sa pratique ? Comment la rendre plus efficiente ? Plus démocratique ? Nombreux sont ceux qui voient dans l’arrivée d’une nouvelle génération la source d’innovations susceptibles de transformer la philanthropie.

Les jeunes, source d’innovation

Les jeunes héritiers de grandes familles philanthropes arrivent à la philanthropie avec de nouvelles visions et de nouvelles façons de faire. D’autres jeunes, citoyens « lambda », seraient source de changements bien plus importants pour la philanthropie. Qui sont-ils? Comment s'engagent-ils ? En référence à quelle vision du monde ? Comment perçoivent-ils l'action philanthropique ? Sont-ils conscients de leur propre potentiel de transformation ?

Comment sont-ils susceptibles de transformer la philanthropie ?

Virginie Xhauflair, Associate Professor, Chaire Baillet Latour, Centre d’Economie sociale de HEC Liège et Elodie DESSY, Doctorante, se sont penchées sur ces questions, dans le cadre de l’étude « Ce que les jeunes apportent à la philanthropie », à l’initiative de la Banque de Luxembourg.

Quatre grandes tendances sont ressorties de cette étude basée sur des entretiens individuels avec de jeunes porteurs de projets en Belgique et au Luxembourg :

  • La cohérence – Les jeunes souhaitent incarner le changement qu’ils veulent voir dans le monde. Leurs comportements et actions se doivent d’être en accord avec leurs valeurs, leurs convictions et leurs principes, servant leur intérêt personnel et l’intérêt général.
  • L’effet colibri – Les jeunes sont convaincus que chacun a un rôle à jouer à son échelle pour faire advenir le changement sociétal.
  • L’engagement libre – Les jeunes promeuvent un engagement libre, flexible. Chacun doit pouvoir s’engager quand, où et comment il le souhaite. L’engagement philanthropique doit être un petit geste facile, intégré dans tous les actes du quotidien.
  • L’intermédiation – Les jeunes se donnent pour mission de connecter tous ces engagements différents, afin de créer un écosystème où chaque acteur a un rôle à jouer. Sans chercher à remplacer les acteurs existants, ils visent une façon de faire plus efficiente et recourent massivement aux réseaux sociaux et autres outils digitaux à leur disposition.

Une nouvelle posture philanthropique : être le changement

Les témoignages des jeunes Belges et Luxembourgeois interrogés esquissent les contours d'une nouvelle posture philanthropique, plus diversifiée, plus participative, revendiquée par des jeunes lucides, pragmatiques et désireux de produire un impact sociétal positif dans tous leurs agissements. Ce que les jeunes apportent à la philanthropie est une nouvelle énergie, de nouveaux moyens, des leviers de mobilisation… Mais surtout, veulent « être le changement ».

Les résultats complets de l’étude sont disponibles en français ou en néerlandais .

 

En savoir plus sur les services philanthropiques de la Banque de Luxembourg

En savoir plus sur HEC Liège - Ecole de gestion de l'Université de Liège ou sur le Centre d'Economie Sociale et de la Chaire Baillet Latour en Philanthropie et Investissement social

 

Continuons la conversation
Recevez mensuellement les analyses des marchés financiers et les actualités de la Banque.

Consultez notre dernière newsletter Consultez notre dernière newsletter