En dehors des horaires d'ouverture, si vous êtes ou pensez être victime de phishing ou d'une tentative de phishing (lié à vos cartes ou identité Luxtrust), contactez immédiatement le numéro suivant (+352) 49 10 10

 
Wallonie - Bruxelles
Chaussée de La Hulpe, 120 – 1000 Bruxelles
FLANDRE
Kortrijksesteenweg 218 – 9830 Sint-Martens-Latem
 
Lundi au vendredi
8h30 à 16h30

En dehors des horaires d'ouverture, si vous êtes ou pensez être victime de phishing ou d'une tentative de phishing (lié à vos cartes ou identité Luxtrust), contactez immédiatement le numéro suivant (+352) 49 10 10

La transmission d’une entreprise familiale ne s’improvise pas. Accompagner des familles en entreprise confrontées à des questions de transmission et de gouvernance est le défi quotidien d’Anne Goedert, conseillère Family Practice à la Banque de Luxembourg.

Qu’est-ce que le Family Practice ?

Nous avons un rôle de facilitateur, pour accompagner la famille dans une situation où le patrimoine familial est amené à bouger et l’aider d’abord à prendre de la distance par rapport à son projet, ses objectifs, son “système familial”. Nous proposons un accompagnement de toutes les parties prenantes d’une transmission d’entreprise familiale, non seulement la génération actuellement aux commandes (« Present Gen »), mais également celle qui suit (« Next Gen »). Nous les invitons à se mettre à une même table et de permettre à chacun d’exprimer ses envies, ses attentes et ses craintes… et d’écouter celles des autres. Les perceptions peuvent en effet être très différentes d’un membre de la famille à un autre. Sur cette base, la famille va être amenée à coconstruire la meilleure solution pour assurer une transmission de l’entreprise qui convient à la fois à la famille et à l’entreprise.

Nous agissons comme des tiers, professionnels et expérimentés, certes, mais toujours neutres et bienveillants.

Comment concrètement accompagnez-vous les familles en entreprise ?

Nous agissons à différents niveaux : d’abord en offrant un accompagnement adapté et personnalisé à chaque famille en entreprise, en facilitant une communication incluant la Present Gen et la Next Gen autour du projet de transmission de l’entreprise familiale et de sa gouvernance et en les invitant à veiller à un écart juste entre la famille, l’entreprise et le patrimoine…ni trop grand, ni trop petit. Nous les aidons ensuite à coconstruire ensemble leur feuille de route pour mener la transmission de l’entreprise familiale à bien, telle est notre mission première.

A cela s’ajoutent des programmes à destination de la Next Gen (18 à 35 ans) que nous organisons régulièrement: l’Académie d’été et le Family Business Junior Executive Program, à travers desquels nous sensibilisons la génération montante aux enjeux d’une transmission de l’entreprise familiale. Nous leur offrons ainsi un cadre pour une réflexion sur la place qu’ils ambitionnent de prendre ou non, au sein de l’entreprise familiale et un espace d’échange à ce sujet avec d’autres jeunes se trouvant dans la même situation et se posant souvent les mêmes questions.

Nous organisons par ailleurs des ateliers et des conférences, notamment avec notre partenaire le Family Business Network, dont l’objectif est d’attirer l’attention des familles en entreprise sur des sujets qui les concernent concrètement.

Qu’avez-vous observé après ces années passées auprès des familles en entreprises ?

15 ans d’accompagnement, cela représente autant de situations différentes que de familles en entreprise différentes. Ce qu’elles ont en commun : un lien à une entreprise, une responsabilité envers ses parties prenantes…et donc, pour citer les propos d’un parent entrepreneur récoltés après la participation de sa fille à l’un de nos programmes : « une obligation d’au moins s’y intéresser un minimum pour pouvoir prendre les bonnes décisions pour soi et pour l’entreprise.

La transmission ne sera endossée que si elle est comprise ; si chacun trouve ou se voit offrir une façon de prolonger l’activité, d’y apporter sa contribution.

Vous n’étiez pas prédestinée à travailler dans une Banque ? Comment êtes-vous devenue Conseillère en Family Practice ?

J’ai rejoint la Banque de Luxembourg en 2019, après avoir exercé pendant 10 ans en tant qu’avocate dans un cabinet à Luxembourg. Ce qui m’a motivée à quitter le barreau dès mon premier entretien à la Banque de Luxembourg, c’était la passion avec laquelle Philippe Depoorter, précédent responsable du Family Practice, me parlait de son travail avec les familles en entreprise. Je suis moi-même issue d’une famille entrepreneuriale, l’utilité des réflexions qu’il entamait avec les familles m’apparaissait comme évidente. J’adore travailler avec les gens et pour les gens. Pouvoir accompagner les familles sur un bout de leur chemin et ensuite les observer avancer et progresser plus sereinement dans leur projet de transmission me comble profondément.

J’adore travailler avec les gens et pour les gens.

Que représente pour vous la reprise de la responsabilité de l’activité Family Practice ?

Philippe Depoorter cherchait une personne souhaitant continuer ce qu’il avait créé et développé ces dernières 15 années : le Family Practice. Pouvoir reprendre le flambeau et continuer à faire vivre notre accompagnement est un vrai témoignage de confiance, c’est un grand honneur pour moi et je me réjouis de ce nouveau défi. Car je suis intimement convaincue de nos missions, de ce que nous insufflons aux familles en entreprise et de ce que nous pouvons leur apporter.

Qu’est-ce qui est au programme pour les prochains mois ?

Dans deux semaines, nous reverrons les participants à notre édition actuelle du Family Business Junior Executive Program. Il s’agit d’un groupe de 11 jeunes ayant intégré l’entreprise familiale en vue de la reprendre un jour. La question de la légitimité est au cœur de ce programme qui se clôture avec un dîner auquel chaque participant invite un membre de la famille ou une autre personne proche de l’entreprise familiale afin d’échanger sur les apprentissages acquis.

Courant du premier trimestre 2024, nous tiendrons la première édition d’un programme destiné cette fois à la génération aux commandes, c’est-à-dire aux dirigeants et/ou actionnaires familiaux qui s’interrogent sur leur propre transmission. Ce nouveau programme a plusieurs objectifs: celui d’offrir un cadre d’échange entre pairs, entre personnes se trouvant dans des situations similaires, et se posant souvent les mêmes questions. Ensuite, un apprentissage sur les enjeux d’une transmission et les repères à mettre en place pour avancer dans ce projet. Et aussi à se positionner par rapport à ce projet de transmission.

Autant d’occasions de se retrouver, s’inspirer, et d’avancer ainsi sur son projet de transmission d’entreprise.

Pour plus d’informations sur notre accompagnement des familles en entreprise, n’hésitez pas à contacter Anne Goedert

Anne GoEdert
Conseiller Family Practice
Abonnez-vous à la newsletter mensuelle
Recevez mensuellement les analyses des marchés financiers et les actualités de la Banque.

Consultez notre dernière newsletter Consultez notre dernière newsletter