Luxembourg
14, boulevard Royal – L-2449 Luxembourg
 
Lundi au vendredi
8h30 à 17h00
 
Bruxelles
Chaussée de La Hulpe, 120 – 1000 Bruxelles
Gand
Rijvisschestraat 124 – 9052 Gand
 
Lundi au vendredi
8h30 à 16h30

Dans un contexte de taux durablement bas, la gestion de votre patrimoine s’avère de plus en plus complexe. Les faibles rendements actuels des produits d’épargne semblent s’inscrire dans la durée. Comment faire les bons choix pour la gestion de votre patrimoine ?

Réponse avec Ricardo de Sousa, conseiller Banque Privée à la Banque de Luxembourg.

Réponse avec Sandra Giunta, conseillère Banque Privée à la Banque de Luxembourg.

Taux bas, faibles rendements : un contexte peu attrayant ?

Les taux d’intérêts sont en effet durablement bas. La plupart des économies développées y sont confrontées : l’Union Européenne, le Royaume-Uni, le Japon, les États-Unis... Certaines atteignent même des plus bas historiques.

Si cela peut constituer une bonne nouvelle pour les personnes à la recherche d’un crédit, ce n’est pas le cas pour les placements. Il est en effet de plus en plus difficile de trouver des rendements financiers sans risque. Et ceci semble également s’inscrire dans la durée.

Quels placements privilégier ?

Les rendements des produits d’épargne sont historiquement faibles, lorsqu’ils ne sont pas nuls voire négatifs. De plus, les hypothèses d’une remontée à court ou moyen terme apparaissent bien compromises.

Néanmoins, en dépit de ces incertitudes pesant sur les marchés, de réelles opportunités s'offrent aux investisseurs pour faire fructifier leur patrimoine dans la durée. Il est plus important que jamais d’opter pour une approche qui privilégie la maîtrise des risques en confiant vos avoirs à un spécialiste. Une gestion sous mandat est à ce titre un excellent exemple.

Confier ses avoirs : quels avantages pour l’investisseur ?

Vous bénéficiez tout d’abord d’une gestion active ayant fait ses preuves, qui met l’accent sur la préservation et la valorisation du capital. Cette gestion permet ainsi une régularité des performances dans le temps. Ces performances sont d’ailleurs - sur le long terme - nettement supérieures à celles de l’inflation, à l’inverse des placements sur un compte épargne.

Pour cela, il est nécessaire de définir avec votre conseiller le niveau de risque qui correspond le mieux, du plus prudent au plus dynamique. Vous avez ainsi l’assurance que votre portefeuille sera parfaitement adapté à votre profil d’investisseur. La gestion sous mandat vous libère ainsi de l’ensemble des contraintes liées au suivi quotidien de votre portefeuille.

Pour quelles performances ?

Si vous aviez investis 100 000 euros en 2004 dans la gestion sous mandat en fonds Banque de Luxembourg – profil équilibré, c’est-à-dire avec un niveau de risque mesuré, votre patrimoine serait supérieur à 200 000 euros aujourd’hui *.

Si vous aviez investis 500 000 euros en 2004 dans la gestion sous mandat en fonds Banque de Luxembourg – profil équilibré, c’est-à-dire avec un niveau de risque mesuré, votre patrimoine serait de 1 000 000 euros aujourd’hui *.

Ne manquez donc pas vos 15 prochaines années d’investissement !

Comment faire pour en savoir davantage ?

Rendez-vous sur www.banquedeluxembourg.com/gestionperformante

Rendez-vous sur www.banquedeluxembourg.be/gestionperformante

Ricardo de Sousa
Conseiller Banque Privée

 

Sandra Giunta
Senior Private Banker

* Performance annualisée nette de frais (du 01/01/2004 au 31/08/2019) de notre mandat de gestion en fonds BL profil équilibré, qui vise un rendement supérieur à celui du marché obligataire avec une volatilité inférieure à celle d’un placement en actions, tout en acceptant une certaine fluctuation de valeur. Les taxes ne sont pas incluses dans le calcul du rendement. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Tout investissement implique des risques pouvant inclure des pertes en capital.

* Performance annualisée nette de frais (du 01/01/2004 au 30/09/2019) de notre mandat de gestion en fonds BL profil équilibré, qui vise un rendement supérieur à celui du marché obligataire avec une volatilité inférieure à celle d’un placement en actions, tout en acceptant une certaine fluctuation de valeur. Les taxes ne sont pas incluses dans le calcul du rendement. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Tout investissement implique des risques pouvant inclure des pertes en capital.

Continuons la conversation
Recevez mensuellement les analyses des marchés financiers et les actualités de la Banque.

Consultez notre dernière newsletter Consultez notre dernière newsletter