Language And Country

MENU - CONTACT

 
Luxembourg
14, boulevard Royal – L-2449 Luxembourg
 
Lundi au vendredi
8h30 à 17h00
 
Bruxelles
Chaussée de La Hulpe, 120 – 1000 Bruxelles
FLANDRE
Kortrijksesteenweg 218 – 9830 Sint-Martens-Latem
 
Lundi au vendredi
8h30 à 16h30

MENU - Mon Compte

Actualités Retour

BlogDetailPortlet

Sur le plan sanitaire, la pandémie continue de gagner en intensité au niveau mondial mais les premières doses de vaccins ont commencé à être injectées dans le monde développé depuis la mi-décembre. En attendant leur diffusion à grande échelle et une amélioration sur le plan sanitaire, la plupart des économies continuent de fonctionner en mode dégradé et sous perfusion des aides publiques. Ceci écrivent Guy Wagner, chief investment officer de BLI - Banque de Luxembourg Investments, et son équipe dans leur analyse mensuelle, les ‘Highlights’.

L’économie américaine demeure robuste sur la fin d’année « avec notamment des indicateurs des directeurs d’achats qui se maintiennent également à des niveaux élevés témoignant de la poursuite d’une bonne dynamique de reprise, aussi bien sur les activités manufacturières que de services », dit Guy Wagner, chief investment officer et administrateur-directeur de la société de gestion BLI - Banque de Luxembourg Investments. « Les dépenses de consommation lors de la période de Thanksgiving ont également démontré la résilience du consommateur américain. »

La reprise économique en Chine se poursuit en l’absence de seconde vague épidémique

Dans la zone euro, où les mesures sanitaires n’ont fait que se renforcer tout au long du mois de décembre, ces mêmes indicateurs peinent à se redresser, notamment pour les activités de services. « En Chine, la reprise économique se poursuit à un rythme élevé en l’absence de seconde vague épidémique et de nombreux indicateurs atteignent désormais des niveaux records sur ces dernières années », précise l’économiste luxembourgeois. « Le report d’une partie de la consommation mondiale de services vers une consommation de produits manufacturés profite pour l’instant à l’atelier du monde qu’est la Chine. » Au Japon, pays relativement épargné par le virus mais pas par le ralentissement mondial, le PIB du troisième trimestre a été revu à la hausse avec désormais une croissance de 5,3%.

La Banque centrale européenne annonce des mesures supplémentaires

La Réserve fédérale américaine n’a pas annoncé de modification de sa politique monétaire lors de sa réunion du mois de décembre. L’heure reste au soutien monétaire par les taux zéro et les rachats d’actifs mais les responsables monétaires affichent toujours leur volonté de voir le soutien budgétaire prendre le relais. En Europe, la présidente de la Banque centrale, Christine Lagarde, a mis à profit la réunion du Conseil des gouverneurs au mois de décembre pour annoncer quelques mesures supplémentaires visant à garantir la liquidité du système bancaire et sa capacité à financer l’économie.

Les marchés boursiers progressent de manière régulière

Aux Etats-Unis, les rendements des emprunts d’Etat se sont légèrement tendus en décembre avec l’espoir d’une reprise économique plus diffuse dans les prochains trimestres. Les marchés boursiers ont poursuivi sur leur enthousiasme du mois de novembre en progressant de manière régulière tout au long du mois de décembre. Les violentes rotations sectorielles engagées en novembre se sont modérées mais n’ont pas disparu, « certains secteurs cycliques continuant d’être recherchés par les investisseurs qui se positionnent déjà pour le rebond économique de 2021 », conclut Guy Wagner.

Homepage - Newsletter sans HR

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle
Recevez mensuellement les analyses des marchés financiers et les actualités de la Banque.

Consultez notre dernière newsletter Consultez notre dernière newsletter