Language And Country

MENU - CONTACT

 
Luxembourg
14, boulevard Royal – L-2449 Luxembourg
 
Lundi au vendredi
8h30 à 17h00
 
Bruxelles
Chaussée de La Hulpe, 120 – 1000 Bruxelles
FLANDRE
Kortrijksesteenweg 218 – 9830 Sint-Martens-Latem
 
Lundi au vendredi
8h30 à 16h30

MENU - Mon Compte

Actualités Retour

BlogDetailPortlet

Dans le cadre de la publication de nos résultats financiers 2020 dans Portrait 2021, Pierre Ahlborn, Administrateur délégué, revient sur les défis à relever et les grands enjeux de demain pour notre Banque.

 

Dans un contexte bouleversé, quel est le bilan financier 2020 pour la Banque de Luxembourg ?

Notre Banque a eu la chance de pouvoir maîtriser les défis de la crise sanitaire grâce notamment au télétravail, tout en générant un résultat appréciable. Malgré ce contexte particulier, nous avons eu une très bonne activité commerciale sur l’ensemble de nos métiers, tant au niveau des clients privés que des entreprises et des clients professionnels. Ces résultats témoignent de la confiance que ces derniers nous accordent et nous terminons l’exercice 2020 avec un résultat net consolidé de EUR 65 millions, soit une légère progression.

En parallèle, nous avons réussi à maîtriser nos frais généraux grâce à une diminution de nos frais de fonctionnement. Par ailleurs, la situation des risques n’a pas enregistré de détérioration significative. Au 31 décembre 2020, nos fonds propres s’élevaient à 1,007 milliard d'euros. Le ratio de solvabilité « Common Equity Tier 1 » de 23,71 %, au-delà des exigences, témoigne lui aussi de la solidité de notre Maison.

À un peu plus d’un an du début de la pandémie de Covid-19, quelles leçons tirez-vous de cette crise et quels seront les défis à relever dans les années à venir pour la Banque de Luxembourg ?

L’année 2020 a fait écho aux origines de notre Banque, qui s’est établie à Luxembourg il y a 100 ans, alors que la grippe espagnole sévissait. La pandémie actuelle nous a resensibilisés à la fragilité de la vie et à la nécessité de mieux préparer l’avenir. Le véritable défi de la communauté mondiale à plus long terme n’est-il pas d’ordre social, climatique et géostratégique, en y incluant bien sûr les menaces sur la biodiversité et la santé publique ? Pour y répondre, il est nécessaire que l’ensemble des parties prenantes, dont les entreprises, inscrivent leur action dans le cadre d’une démarche de responsabilité sociale et sociétale de l’entreprise (RSE).

Notre Banque centenaire a traversé bien des crises, en s’inscrivant toujours dans son époque et en apportant les solutions assurant sa résilience. Aujourd’hui, conscients de nos responsabilités à l’égard de nos différentes parties prenantes - nos clients, nos collaboratrices et collaborateurs, notre actionnaire mutualiste, et la communauté dans laquelle nous évoluons et qui nous offre le cadre de notre développement –, nous avons redéfini notre feuille de route en y intégrant la nécessité d’une approche durable et responsable dans l’ensemble de nos actions et domaines d’activité.

Concrètement, comment une banque peut-elle contribuer aux objectifs RSE ?

En tant que banquier responsable, notre mission a toujours été de protéger et de valoriser le patrimoine matériel et immatériel de nos clients. Cela fait partie intégrante de notre ADN et s’inscrit dans notre façon d’exercer notre métier.

Notre gestion de patrimoine a toujours été guidée par des principes de prudence en privilégiant des valeurs de qualité et une grande maîtrise des risques. En adoptant les Principles for Responsible Investments, soutenus par les Nations Unies dès 2017, nous avons fait un choix affirmé et lancé une refonte de notre approche d’investissement et de conseil afin de proposer à nos clients une gestion responsable de leur patrimoine basée sur les enjeux ESG*.

Ainsi, nous sommes en train de développer une offre de solutions d’investissement durables et responsables à l’instar de notre mandat de gestion en fonds socialement responsables. Nos clients répondent favorablement à ces solutions d’investissement qui bénéficient par ailleurs de bonnes performances et confirment ainsi nos partis pris. Nous sommes déterminés à continuer à constamment nous améliorer dans cette direction.

La pandémie s’est révélée être un surprenant accélérateur de progrès ; la Banque s’inscrit-elle dans cette évolution ?

À très court terme, nous allons nous appliquer à analyser les conséquences de la pandémie. Nous allons notamment continuer à soutenir nos clients entrepreneurs et entreprises et les aider à surmonter les défis rencontrés lors de cet épisode compliqué. La pandémie agit comme un surprenant accélérateur de nombreuses tendances déjà présentes auparavant. Nos économies sont probablement au début d’une extraordinaire transformation et d’une poussée de la productivité, base de toute création de richesse. Nous découvrons aussi que nous ne sommes qu’aux débuts de la digitalisation ; au fil du temps, elle va révolutionner nos modes de vie et de fonctionnement à tous les niveaux.

Grâce à notre activité de crédit à l’investissement par exemple, nous souhaitons aider nos clients à progresser en la matière. À notre niveau également, en recalibrant nos propres programmes d’investissement, nous espérons améliorer à la fois notre niveau de service et notre efficience, tout en diminuant notre consommation d’énergie et nos consommables.

Quelles sont vos priorités pour les années à venir ?

Dans un monde en mutation accélérée, nos priorités sont clairement définies : nous avons l’ambition d’être exemplaire en matière d’ISR et de RSE**. En tant qu’entreprise, nous souhaitons placer toute notre action au service de nos parties prenantes et tenter de leur apporter une réelle valeur ajoutée, tout en essayant de contribuer à la résolution des problèmes qui nous préoccupent tous.

La planète constitue un écosystème où tout se trouve interrelié ; personne, aucune entreprise, aucun État, ne peut seul réussir à relever les grands défis auxquels l’humanité entière se voit confrontée. Seule l’action collective, somme de toutes les actions individuelles, nous permettra de transformer la menace en opportunité. Nous sommes toutes et tous acteurs et co-responsables du changement.

*ESG: Critères environnementaux, sociaux et de gouvernance
**RSE: Responsabilité sociétale des entreprises

 
Découvrez la version digitale de Portrait 2021

Homepage - Newsletter sans HR

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle
Recevez mensuellement les analyses des marchés financiers et les actualités de la Banque.

Consultez notre dernière newsletter Consultez notre dernière newsletter